• Français
  • Greek
  • Türkçe
  • Russian
  • English
Accueil arrow Normes de publication
NORMES DE PUBLICATION DES TIMBRES AMPHORIQUES
 
 
1. Principes fondamentaux

Les timbres amphoriques ont été produits en série grâce à l'apposition de matrices (aujourd'hui disparues) sur l'argile crue des amphores. Leur publication doit tenir compte de cet état de fait en répondant à deux principes fondamentaux : l'économie et la pertinence.

1.1. Economie

Il est impératif d'éviter les répétitions en regroupant les informations et les réflexions d'ordre général dans une introduction, en les omettant lorsqu'elles sont trop banales, et en ne faisant figurer sous chaque timbre que celles qui lui sont particulières.

1.2. Pertinence

Le commentaire du matériel doit se trouver en stricte adéquation avec la finalité de la publication. Dans le cadre d'un article consacré à un site particulier, par exemple, il n'est pas pertinent de relever toutes les attestations du magistrat éponyme ou du « fabricant » mentionnés sur le timbre que l'on publie, ce d'autant moins que la liste à laquelle on aboutit confond souvent les homonymes et - s'agissant des grandes séries - ne crée jamais qu'une illusion d'exhaustivité.

2. Types de publication

On distingue deux types de publications, selon qu'elles portent :

a) sur des matrices (chacune d'elles étant matérialisée par un timbre) ;

b) sur les timbres proprement dits.

Au premier type (a) se rattachent les corpus consacrés à un centre de production ; au second (b), les ouvrages dévolus à un lieu de consommation ou à une collection, qui constituent souvent une étape nécessaire dans la composition du corpus.

La construction du commentaire varie selon la publication : le contenu de la rubrique 3.2 n'est pas le même dans les types a et b ; les rubriques 3.3 et 3.4 sont théoriquement absentes du type a.

3. Commentaire et illustration

3.1. Référence

Un numéro d'inventaire (de musée plutôt que de fouille)  doit permettre de localiser le timbre. Si ce dernier a déjà été publié auparavant, les différentes éditions seront présentées de manière génétique, à l'aide de parenthèses.

3.2. Matrice et timbre

Selon la publication envisagée (a ou b), on mentionnera si possible :

a) les timbres qui sont issus de la matrice publiée ;

b) la matrice, déjà connue ou inédite, dont est issu le timbre publié (ou, à défaut, le « type » auquel il appartient).

3.3. Contexte de découverte

Lorsqu'il présente un intérêt, le contexte de découverte sera mentionné de manière aussi explicite que possible.

3.4. Description de l'amphore (ou du lagynos)

On décrira la pâte et l'engobe (surtout lorsqu'ils sont atypiques), la partie conservée de l'amphore (lorsqu'elle est significative) et, le cas échéant, la capacité ou du moins le module du récipient, sans omettre de relever les éventuels graffiti et dipinti. La position du timbre mérite aussi d'être notée (anse, col, panse, pied...).

3.5. Description et transcription du timbre

Il convient de relever la forme du timbre (lorsqu'elle varie), de transcrire la légende en minuscules accentuées et accompagnées de signes critiques, mais aussi d'identifier le ou les emblèmes. Un système de flèches suffit à préciser l'orientation des différents éléments constitutifs du timbre.

3.6. Attribution

On indiquera la date ou la période du timbre, et on le rattachera éventuellement à un atelier ou à un graveur particuliers.

3.7. Parallèles

La mention de parallèles (timbres produits sous un même éponyme ou par un même fabricant, etc.) doit répondre aux deux principes fondamentaux énoncés ci-dessus ; elle ne se justifie généralement pas dans les publications relatives à un site de consommation ou à une collection. Sur les timbres issus d'une même matrice, voir ci-dessus (3.2).

3.8. Divers

Il n'est pas nécessaire de reprendre les commentaires auxquels éponyme, fabricant, emblème, etc. ont précédemment donné lieu, sauf à y ajouter du nouveau.

3.9. Illustration

Le ou les timbres apposés sur chaque anse doivent être illustrés d'une photographie à l'échelle 1 : 1 de l'objet lui-même ou de son frottis, qui peut être complétée, mais non remplacée, par un dessin.

4. Index

Toute publication de timbres amphoriques doit être accompagnée d'un index mentionnant fabricants, éponymes, mois et emblèmes.

5. Bibliographie

Les références bibliographiques doivent être limitées au strict nécessaire. Une liste d'abréviations permet de citer les périodiques sous une forme normalisée.
 
 
 
Bibliographie complémentaire
 
N. Badoud, « De la description en archéologie : l'exemple des timbres amphoriques », Alexandrie, 2007 (consultable ici).

Y. Garlan, « La publication des timbres amphoriques grecs », in J. Remesal Rodriguez (éd.), Epigrafía anfórica, Barcelone, 2004, p. 11-19.

L. Robert, Gnomon 42 (1970), p. 579-603.
 
Site Meter